photo L'Afrique, le continent précurseur en elections biométriques

L'Afrique, le continent précurseur en elections biométriques

Les élections sont encore un moment de tension considérable dans de nombreux pays. C'est une période qui peut donner lieu à des manifestations, des affrontements et une violence extrême. Toutes les solutions permettant d'améliorer le processus électoral avec l'approbation des différents pouvoirs politiques déjà en place constituent une forme de progrès démocratique pour le pays dans son ensemble et souvent aussi pour les pays voisins. Comme solution, la biométrie est très promettant. Un moyen déjà très populaire en Afrique.

Biométrie pour l'identification et l'authentification des électeurs

La biométrie figure parmi les technologies les plus utilisées pour l'identification et l'authentification. Le dispositif utilise des aspects uniques à chacun pour assurer une authentification parfaite. En prenant par exemple, chaque personne possède une empreinte digitale unique ou encore un scan de l'œil unique.

La biométrie constitue ainsi un des moyens les plus fiables pour authentifier une personne selon Albert Karaziwan, fondateur de l'entreprise Semlex. Depuis, à côté de l'apanage d'applications telles que la sécurisation de sites militaires ou stratégiques, la biométrie a été de plus en plus utilisée pour les applications grand public, répondant ainsi aux besoins des utilisateurs mobiles, des entreprises et des autorités publiques.

Pour l'authentification des électeurs, les empreintes digitales sont comparées aux empreintes de référence stockées sur un document d'identité ou dans des bases de données d'empreintes digitales, ce qui permet au propriétaire de s'authentifier de manière sécurisée en tant que détenteur du document.

Protéger l'égalité des votes: l'objectif déclaré de la biométrie pour les élections

L'utilisation de la biométrie dans les processus électoraux permet de respecter la règle de base dans les élections, à savoir une personne- un vote. Plus particulièrement, pour les autorités électorales, cela implique une obligation de garantir l'équité du scrutin. Pour arriver à cet objectif cependant il est important d'assurer tout le processus d'intégration de la biométrie dans les élections. Ainsi, de l'inscription des électeurs à la finalisation des votes, le processus doit absolument être infaillible et à l'épreuve des éventuels problèmes.

Son utilisation pour les élections : une pratique de plus en plus courante en Afrique

Les pays africains sont de plus en plus soucieux en ce qui concerne la sécurisation et la numérisation des données de la population. La mise en place de la technologie biométrique pour les processus d'élection devient alors un moyen de plus en plus courant dans cette partie du monde. Cette option ne présente que des avantages qui vont permettre d'améliorer le processus électoral et de surtout garantir une transparence totale. Avec ses promesses de résultats, viennent également des responsabilités comme :

  • Un mouvement électoral égalitaire, sûr et sans falsification, qui est un facteur important pour l'instauration d'une paix et d'une stabilité durables dans un pays.
  • Des élections donnant aux individus la possibilité de voter pour ou contre un candidat politique sans recourir à la violence et de contribuer de manière pacifique au changement politique.
  • Un enregistrement des électeurs permettant de garantir que les citoyens ayant le droit de voter peuvent exercer leur droit de vote le jour du scrutin.